• [...]Toute société a besoin d'individus hors normes, peu aptes à se couler dans des schémas préfabriqués, qui peuvent eux aussi servir d'exemples et rendre possibles certaines réformes nécessaires, je crois même qu'on reconnaît une société malade, éventuellement une entreprise en mauvaise santé, à ce qu'elle pose la norme codifiée comme exemple à imiter : "soyez normaux !"[...] ( "Le manager et le philosophe" Isabelle Batth & Yann-Hervé Martin, Éd Le Passeur 2014 YHM)


    votre commentaire
  • http://www.fractale-formation.net/


    votre commentaire

  • 7 idées pour gagner du temps immédiatement (zen & efficace)En retard! En retard! Êtes-vous toujours en retard? Courez-vous en permanence après le temps? Tellement en fait que vous n’avez pas le temps d’appliquer une de ces fameuses méthodes pour gagner du temps?
     
    Alors, on va passer en revue ensemble quelques trucs a mettre en pratique tout de suite pour redevenir maitre de votre temps petit à petit dès aujourd’hui et gagner du temps immédiatement, là, tout de suite.
     
    7 idées pour gagner du temps immédiatement


    N’improvisez pas. L’improvisation n’est pas une méthode de travail, c’est un plan B. C’est ce qui se passe lorsque vous rencontrez un problème que vous n’aviez (justement) pas anticipé. Ce devrait donc être une exception et non une règle. Improviser vous prendra toujours plus de temps que lorsque vous êtes bien préparé.


    Faites simple. Lorsque le temps vous est compté, vous êtes capable de «parer au plus pressé», de faire quelque chose d’utile et «tant pis» pour l’esthétique. Alors que lorsque vous avez du temps devant vous, vous le passez à trouver l’image parfaite pour la diapo PowerPoint n° 27, et vous vous perdez dans des détails cosmétiques toujours plus nombreux. Vous vous reconnaissez? Alors prenez l’habitude de faire simple et épuré.


    Optimisez. Vous devez faire quelque chose de manière récurrente? Optimisez le un maximum. Si c’est un email, écrivez un modèle d’email. C’est une suite d’actions, d’opérations? Écrivez-les quelque part pour retrouver une marche à suivre claire et rapide la fois suivante. Ensuite, regardez votre liste d’étapes et demandez-vous lesquelles peuvent être automatisées, améliorées, faites plus rapidement, supprimées ou déléguées.


    Démarrez. Vous n’êtes pas motivé à faire une tâche? Prenez donc une pause, allez boire un café ou faire un tour…mais avant démarrez la tâche. Juste démarrer: sortir ce qu’il faut, ouvrir le fichier sur votre ordinateur ou préparer tout ce qu’il faut pour la faire. Faites-le en vous promettant d’aller faire un tour une fois que tout le nécessaire à accomplir la tâche sera prêt et juste avant de plonger dans le vif du sujet. Souvent, vous n’aurez même plus envie d’aller vous promener une fois la tâche prête à être exécutée.


    Devenez expert dans la gestion de vos outils. Par exemple, je suis un travailleur de bureau. Je passe la majeure partie de mon temps derrière un ordinateur. J’ai donc appris à taper sur mon clavier vite, sans le regarder et sans fautes. Je connais tous les raccourcis clavier possibles. J’ai des macros Word qui me mettent mes textes en forme d’un clic au lieu de le faire en 5 à 10 minutes à chaque fois… Identifiez vos outils quotidiens et faites en sorte de devenir aussi pro que possible dans leur utilisation.


    Ne faites pas le mouton. Ce n’est pas parce que tout le monde le fait que vous devez le faire aussi, le faire de la même manière ou au même moment. Au contraire, cela vous fait attendre dans d’interminables queues au supermarché, stresser pour  les courses de Noël le 20 décembre, attendre le plateau a la main qu’une table se libère le midi à la cantine en même temps que tout le monde, écrire un rapport de projet de 50 pages dont les intéressés ne liront que les introductions et conclusions…. Apprenez à faire ce qui vous permet d’avancer au mieux, pas ce qui est fait par tout le monde.


    Ne faites pas tout. De la même manière, ce n’est pas parce qu’on vous demande quelque chose que vous devez le faire. Sachez dire non, sachez différencier l’indispensable du futile. Faites une tâche parce qu’elle est importante, parce qu’elle fait avancer vos objectifs, privés ou professionnels, et non pas pour passer le temps. Soyez efficace et pas occupé. Je filtre énormément mes tâches (ne rentre dans ma todo list que ce qui est urgent ou important). Je ne fais pas de travail poubelle: je veux être sûr que le travail va servir, je délègue dès que possible à quelqu’un de meilleur que moi. Je ne travaille pas en fonction de l’aspect «sympathique» des tâches, mais en fonction de leur réelle utilité, qu’elle soit pour mes objectifs personnels ou ceux de mon entreprise.


    - See more at:

    http://www.zen-et-efficace.com/gagner-du-temps-immediatement/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=gagner-du-temps-immediatement&utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter#sthash.LGWT9LWH.dpuf
     
    www.zen-et-efficace.com/gagner-du-temps-immediatement?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=gagner-du-temps-immediatement&utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  « Les entreprises sont des institutions sociales, des communautés. Elles sont à leur meilleur quand des êtres humains engagés travaillent ensemble dans des relations de collaboration, dans le respect et la confiance. Détruisez ces conditions et c’est toute l’institution des affaires qui s’écroule. » (Entretiens avec Henry Mintzberg, 2010)


    votre commentaire
  • Le psychiatre et psychanalyste Christophe Dejours revient en ce 1er mai sur la notion de travail. L'évolution des technologies et la pression sur les salariés ont changé la donne. Aujourd'hui, on souffre parfois de ne pas pouvoir faire correctement son travail.

    Jean Leymari, France Info 1er mai 2014


    votre commentaire
  • [...]On a du pouvoir pour faire quelque chose et on aboutit à faire des choses à partir du pouvoir sur les gens. Le paradoxe est qu'à l'intérieur d'une organisation, lorsque tout est parfaitement organisé, il n'y a plus de pouvoir. [...](Entretien avec Michel Crozier Sens Public, Christophe Premat 12 décembre 2003)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique