• Avant de changer d'idée, s'assurer qu'on en a déjà une !


    votre commentaire
  • L'intelligence, c'est comme le parachute, quand on n'en a pas on s'écrase


    votre commentaire
  • Le propre de la médiocrité est de se croire supérieur


    votre commentaire
  • Les idées, c'est comme les gosses, il ne suffit pas de les avoir, il faut les élever


    votre commentaire
  • Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c'est Malhonnête.


    votre commentaire
  • "Toute activité humaine organisée - de la création d'une poterie à l'envoi d'un homme sur la lune - donne naissance à deux besoins fondamentaux et contradictoires : la division du travail entre les différentes tâches à effectuer et la coordination de ces tâches afin d'accomplir cette activité." (Le management, voyage au coeur des organisations - H Mintzberg - E Eyrolles - p188)


    votre commentaire
  • Le droit de grève reconnu aux agents du secteur public trouve sa source dans le préambule de la
    Constitution du 27 octobre 1946. Le préambule de la Constitution du 4 octobre 1958 a confirmé ce principe en prévoyant que « le droit de grève s'exerce dans le cadre des lois qui le réglementent ». Il appartient donc aux pouvoirs publics de concilier la défense des intérêts professionnels, susceptible de s'exprimer par la grève, avec la nécessaire sauvegarde de l'intérêt général.

    La cessation concertée du travail doit impérativement être précédée d'un préavis, qui doit parvenir à l'autorité concernée au moins cinq jours francs avant le début de la grève et en préciser le lieu, la date, l'heure de commencement ainsi que la durée. Cette période doit être consacrée à la négociation afin que soit recherchée dans la mesure du possible une résolution du conflit en amont du mouvement prévu.

    Indépendamment de cette réglementation générale du droit de grève dans le secteur public, plusieurs lois en ont retiré l'exercice à certains agents publics, en particulier les magistrats, les militaires ainsi que les personnels de police, du service des transmissions du ministère de l'intérieur et de l'administration pénitentiaire.

    En l'absence de textes législatifs, les ministres ou les chefs de service disposent, en vertu de la
    jurisprudence du Conseil d'État Dehanne en date 7 juillet 1950, du pouvoir de réglementer l'exercice du  droit de grève au sein de leurs services, en assurant notamment l'organisation d'un service minimum.

    Ainsi le service peut déterminer l'effectif minimum nécessaire à assurer la continuité du service public. Il n'y a pas nécessité d'arrêté spécifique du préfet, même si le service assoit la définition du service inimum sur l'arrêté fixant l'effectif minimum à respecter en permanence.

    votre commentaire
  • QQOQCPQuoi ?, Qui ?, Où ?, Quand ?, Comment ? , Pourquoi ?, voici les question à se poser lorsque l'on aborbe une problématique dans le cadre de ses vies personnelles ou professionnelles. Elles permettent de parcourir la question sans rien omettre. Elle adopte une démarche d'analyse critique constructive basée sur le questionnement. On nomme aussi ce questionnement le questionnement "quintilien".

    Ma map du QQOQCP


    votre commentaire
  • Voici une map sur les D.T.A incendie.

    Télécharger « mod_article1420050_1.pdf »


    votre commentaire